Fiche métier

Webmarketeur

A propos du métier

Le webmarketeur est encore un profil à 5 pattes. Le nom de ce métier est la contraction de web et marketing. Il connait donc deux domaines : positionner un produit sur un marché, ici sur le web. Il connait donc les canaux (et il y en a !). A la fois, stratège et opérationnel, il amène du trafic sur un site web (sinon à quoi servirait un site web ?), sait d’où vient se trafic et propose des actions d’optimisation en conséquence. Emailing, adwords, référencement naturel, jeu concours… Ne sont que les quelques leviers qu’il aime mettre en place pour booster les résultats attendus par l’entreprise.

Compétences et qualités requises

Il est à la fois dans les réunions stratégiques et dans les réunions opérationnelles : il écoute, recommande, rédige des cahiers des charges, coordonne le tout… Il peut être seul, déléguer à une équipe de spécialiste (au référenceur, à l’attaché de presse, au community manager…) ou à une agence web qui sera chargée de l’exécution.

Il a le nez sur ses tableaux de bord : il aime les chiffres, aimer ou non la dernière publicité, ce n’est pas son avis qui compte, ce sont les chiffres ! Cela rapporte-t-il ?

Le webmarketeur aime autant les chiffres que relever les défis : innovation, trouver des nouvelles idées d’actions, identifier des nouvelles solutions, c’est aussi un créatif… A sa façon ! Pour déléguer, il connait aussi les fondamentaux techniques. Une personnalité agile à l’aise aussi bien avec la direction que les développeurs ! Le changement, la nouveauté, c’est pour lui !

 

Le webmarketeur veillera également à analyser la concurrence : comment se positionnent-ils, quelles cibles visent-ils? Cela lui permettra de proposer une stratégie pour son emplyeur plus percutante (il l’espère en tout cas !)

 

Le webmarketer travaille en équipe, il a le goût du management, à l’écoute mais sait également trancher pour aller de l’avant.

Il faut aimer les chiffres ! Il faut aimer les chiffres ! Il faut aimer les chiffres ! Le répéter trois fois n’est pas de trop !

Il faut également arriver à ne pas se noyer dans les chiffres. L’analyse big data a un très bon esprit de synthèse et crée des algorithmes pour traiter ces volumes monstrueux de données. Il connait donc très bien les langages informatiques comme SAS, SPSS, Python, Java, C, C++…

Il aime faire des reporting, Excel les yeux fermés et pour le plaisir s’il vous plait !

Bon à savoir

Jusqu’à aujourd’hui, la formation se faisait sur le poste de travail « chemin faisant » par des personnes ayant un diplôme de communication. Compte tenu de la croissance du web et des usages aujourd’hui, les pronostics sont une ultra spécialisation nécessaire des métiers du web. Le webmarketeur est un poste clé.

Formations pour y parvenir

Dès le BAC :
SUPINFO

Après un BAC+2 :
CCI – chef de projet en marketing internet et création de site web

Formations généralistes en communication avec une spécialisation en webmarketing à bac +4/5.

Autres intitulés

Chargé de marketing online, Chef de projet web, Responsable web, Chargé de marketing internet

Code ROME

M1705

Connectons-nous !

Contactez-nous sans hésitation pour toute information
à propos des réseaux sociaux de La Réunion.